La vie est belle...

Cela fait maintenant plusieurs semaines que je suis dans le silence, non que je n'ai eut l'envie de vous écrire, tout simplement parce que ma vie prend une nouvelle direction et que je ne me suis pas accordé de temps pour échanger avec vous et si peu avec mes Guides...

Je reviens vers vous aujourd'hui, encore fragile et hésitante mais déterminée à continuer à vivre et avec cette profonde envie de partager avec vous ce qui suit...




Alors qu’une profonde tristesse sommeille en moi depuis des jours et sans en connaître la raison, je me suis décidée, enfin, de l’écouter et c’est ainsi que j’appuyai sur le top départ de cette conversation atypique…


Il y a maintenant bien des semaines que je ne me suis penchée sur mon berceau, il était temps me crie mon âme, il est temps pour toi de t’occuper de toi, d’être à l’écoute de tes besoins et surtout de cesser de les nier !


Je me suis donc intéressée de plus prêt à ce que me crie mon âme depuis plusieurs jours et je réalise que ce qu’il me manque c’est elle, cette connexion avec mon âme, mon guide, cette unicité, que j’ai décidé dans le tourbillon de la vie, de mettre au placard le temps de reconstruire dans la matière un toit sous lequel je pourrais me mettre à l’abri, un endroit sympa et sécurisant dans lequel il fait bon vivre.

Je l’ai créé cet endroit, j’ai tout bonnement construit un TOI alors que c’est d’un MOI dont j’ai besoin. Et j’ai tout simplement oublié une grande part de moi sur le trottoir d’en face.

Mais comme nos âmes sont belles, la mienne a tout bonnement attendu que je prenne conscience qu’elle était restée là, posée comme un bagage que l’on ignore, comme lorsque nous partons en voyage, qu’il fait beau et que nous laissons au fond de notre valise ce pull chaud que nous avons emmené au cas où la température devait baisser en soirée et que sa chaleur puisse nous apporter la douceur et le réconfort dont nous avons tant besoin à ce moment-là.

Mon âme est comme ce pull, elle est restée au fond d’un carton pas encore vidé et plein de ces objets dont je ne sais quoi faire parce ‘qu’ils sont des souvenirs précieux et qu’en même temps ils font partie du passé. Ce passé que j’ai rangé dans la boîte à souvenirs de mon âme et qui me sert à sourire et me souvenir de mon parcours. Et bien qu’il est été souvent chaotique, il fut rempli de bonheurs si grands que pour rien au monde j’échangerais toutes ces années...

J’emménage dans un nouveau lieu et qui dit nouveau lieu, dit nouvelle vie.

Vous savez, celle qui, suite à une séparation, vous éloigne de certaines amitiés ou les transforme. Car maintenant que vous êtes UN, vous devenez inintéressant pour certains, indispensable pour d’autres, on vous invite mais rarement seul car ils avaient pour habitude de vous avoir à deux.

Et puis vous avez les amis qui vous parlent avec inquiétude car vivre seul n’est pas à la portée de tous et bien souvent vous éveillez en eux la peur de leur propre solitude.

Il y a aussi la famille dans laquelle certains ne vous reconnaissent plus, vous jugent ou se prennent de pitié pour vous. Et il y a ceux qui sont heureux de vous voir « libre » d’une situation devenue fortement inconfortable pour vous…

Nouvelle vie, celle qui vous pousse à quitter votre « zone de confort » pour en créer une nouvelle ? Mais est-ce bien d’une nouvelle zone de confort dont j’ai besoin ?

Je questionne à nouveau mon âme qui m’explique ce besoin humain de la « zone de confort », celle qui nous cloisonne dans une routine, celle dont je ne veux plus !

Mais arrête !! je ne veux plus équivaut à me convaincre que c’est ce dont je veux ! et si c’était bien de cela au fond dont j’ai envie pour me sentir en vie ?

Si c’est tout simplement un endroit suffisamment intime dans lequel me réfugier et partager des moments de douceur et de fête avec mes amis, ma famille…

Si cette nouvelle vie fait que d’avoir un emploi dans lequel je m’éclate et qui m’apporte le plaisir de me lever le matin était ce dont j’ai envie aujourd’hui ?

Si cette nouvelle vie était là pour qu’enfin je me pose et je savoure chaque instant offert dans le moment présent en toute simplicité et dans l’amour…

Alors oui, aujourd’hui je me souhaite à nouveau d’aimer et d’être aimée pour celle que JE suis, je me souhaite de continuer à m’épanouir dans mon emploi dit « alimentaire », je me souhaite des voyages et des découvertes, je me souhaite l’âmour et le partage dans la vie à deux, je me souhaite d’être heureuse chaque jour, reconnaissante de ce que ma vie m’apporte et de toutes ces expérimentations qui font de moi celle que je suis aujourd’hui…

Je me souhaite des moments de rires et de joies, des moments de solitude aussi, car tellement nourrissants et enrichissants…

Je me souhaite le bonheur d’une vie en phase avec qui je suis et je vous souhaite de vivre votre vie telle que vous pouvez l’imaginer dans vos rêves les plus fous car nous donnons vies à nos rêves et lorsque nous comprenons que la vie est un cadeau et qu’elle répond toujours à nos demandes, alors la vie devient magique.

Encore faut-il savoir l’écouter …


Avec tout mon amour...

Nicole

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout